10 astuces de Christel pour un beau Noël en famille

C’est NOËL!!! Cette période de l’année si excitante aux yeux des enfants!

Miroir, miroir, éduque-moi…

Avez-vous l’impression que vos enfants sont surexcités, agités et moins collaborant? Rassurez-vous, vous n’avez rien fait de mal, tout est normal! Il arrive que les enfants soient tellement excités vu l’ambiance entourant la période des fêtes et tout ce que ça engendre, que ceux-ci aient de la difficulté à tempérer leurs émotions.
En même temps, comment ne pas excuser cela, puisque nous mêmes, sommes enclin à être plus fragiles au quotidien vu le stress que la période peut enclencher chez le parent!

N’oublions pas que nos cocos en petite enfance ont déjà du mal à gérer leurs émotions, principalement parce que leur cerveau est immature et donc incapable encore de réfléchir avant d’agir (en paroles et en gestes) et surtout d’être rationnel à travers tout ce qu’ils vivent. Comme les fêtes durent plusieurs jours et que plusieurs activités nouvelles et agréables sont proposées, ainsi que des rencontres émotives, il n’est pas surprenant que pour l’enfant, il s’agisse d’une période où il a besoin d’avantage d’accompagnement de son parent pour y faire face positivement.

Voilà mes astuces à ne pas oublier:
1. Arrêtons de le dire, et faisons le réellement: AVOIR DU PLAISIR!!! L’enfant adore voir son parent rire au éclat et même faire une blague, qui sort du quotidien.
2. Pendant les fêtes, surtout durant les jours de réception, laissez votre cellulaire de côté, il n’est pas nécessaire et vous êtes avec vos enfants donc il ne devrait pas avoir d’urgence.
3. SVP. prenez le temps de déballer les cadeaux un enfant à la fois, pour que chacun d’eux voient et commentent les cadeaux des autres pour ensuite apprécier les leurs. Il n’y a pas de presse, ne créons pas un sentiment chez l’enfant de vitesse alors que c’est si magique!
4. Il est fort possible que votre ROUTINE soit différente, voir complètement chamboulée. Ne paniquez pas, c’est souhaitable et sain pour l’enfant de vivre ce genre de situation. Il retrouvera sa routine début janvier.
5. Votre enfant sera content de recevoir son jouet tant désiré, n’exigez pas qu’il le partage immédiatement, il a le droit d’en profiter un moment.
6. Il est fort possible que les sucreries prennent plus de place. Est-ce vraiment la fin du monde?
7. Encore une fois, il est tout à fait normal que suite à une journée forte en émotion (positive et/ou négative), l’enfant soit plus fragile. Donc, il peut avoir eu beaucoup de plaisir, mais au moment ou il doit tout simplement mettre sa botte seul, et que celle-ci ne collabore pas, il sur-réagisse à nos yeux. Le pot a débordé!!! Et son pot se rempli plus vite que nous, alors soyons avisé. Ils ont besoin de nous pour tempérer le geste versus la situation.
8. Si votre enfant à du mal à gérer cette période, parce que la visite le rend fou, trouvez une façon de lui offrir une pause, sans toutefois quitter dès qu’il vit un déséquilibre.
9. On ne le dit jamais assez souvent, diminuons nos attentes envers eux. Ils ne vont pas devenir des monstres si pendant les fêtes, vous avez étiré l’élastique, tant que le tout reste respectueux.
10. Pour terminer, un enfant ne devrait pas être obligé de faire des bisous à tout le monde, par contre, un bonjour avec contact visuel est à privilégier. On peut inculquer la politesse tout en respectant leur bulle.

Passez de joyeuses fêtes en famille!!! xx

Christel Leblanc, service en éducation spécialisée

Suivez-nous

Contactez-nous
Voir notre page Facebook
Voir notre page Facebook
Suivez-nous sur Instagram

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire